Blog

Blog

Selon l’article Triloguenews, il y aurait deux approches écologiques afin de permettre l’habitation dans les oasis désertiques. La Navette Aérienne de Transport Automatique de Containers – NATAC – développée par VOLIRIS est une solution unique de transport de charge pour les zones en déficit d’infrastructure. Des robots pour planter des arbres  C’est l’idée d’un ingénieur de recherche du Collège de France pour reboiser des territoires. Mohamed Zaoui est docteur en robotique. Cet ingénieur du CNRS travaille dans un laboratoire du Collège
La Navette Aérienne de Transport Automatique de Containers

Vivre dans le désert en 2035

Posted by Alain on  28 août 2020

0
Avec le réchauffement climatique, qui favorise la montée des eaux et les tempêtes sur les côtes, il a fallu trouver des solutions pour héberger les habitants chassés des rivages.  En 2020, 40% des terres émergées étaient inhabitées parce que considérées comme manquant d’eau.  En fait l’eau ne disparaît pas de la Terre, elle se pollue.  Si on se contente du cycle naturel de l’eau : évaporation de la mer par le soleil, pluies toujours aux mêmes
Pollution lumineuse dans le monde
La Terre est une énorme boule de 6000 km de rayon, ayant une surface de 450 millions de km2, dont 150 millions de km2 de terres émergées, représentant environ 40% d’espaces  inhabités, comme en témoigne cette vue de la pollution lumineuse sur le site planète.com. Ces zones sont inhabitées, car trop chaudes, trop froides ou trop arides. L’idée du projet “rendre le désert habitable” n’est pas de modifier le climat ou la géologie locale, mais
Schéma nappes phréatiques
Ressources hydriques dans le désert, une ressource inestimable bientôt épuisé ?   1,1 milliard d’humains n’ont pas accès aujourd’hui à l’eau potable et 5,3 milliards, c’est-à-dire les deux tiers de la population mondiale, vivront en 2050 dans une région subissant un stress hydrique, d’après l’article Solidarité et Progrès.      Le réchauffement climatique et la croissance démographique vont gravement accroître l’épuisement des réserves connues.       D’après Alain Gachet, nous avons depuis  des siècles, nous avons principalement puisé dans
Située à Abou Dhabi (Émirats arabes unis), Masdar ou « source » en arabe est une éco-cité à vocation expérimentale dans les domaines des énergies renouvelables, des transports « propres » et de la gestion des déchets. Masdar City a valeur de symbole et de positionnement stratégique. L’objectif du projet, créé par le gouvernement d’Abou Dhabi, est de positionner la ville comme un pionnier en matière d’énergies renouvelables et d’incarner la « transition énergétique ». Ce projet s’inscrit dans le